[Aller au menu]

Défibrillateurs

La ville de Bassens est équipe de 5 défibrillateurs (DAE) :

 

 

1 au gymnase Seguinaud

1 au restaurant des Griffons

1 à l'Espace Garonne

1 au Gymnase des terrasses du Bousquet

1 au Standard Mairie



 

4 autres défibrillateurs seront installés prochainement à l’EHPA La Madeleine, au cimetière, dans les locaux associatifs situés au domaine de Beauval et à la médiathèque.

Des gestes simples pour sauver une vie

Trois gestes simples peuvent sauver une vie : appeler les secours, masser, défibriller. 

Chaque année en France, plus de 50 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque. Seules 3 % des victimes survivent. C’est bien trop peu car un arrêt cardiaque n’est pas  irréversible : le cœur peut repartir si un massage cardiaque est effectué dans les toutes premières minutes, suivi d’un choc électrique si nécessaire.

Dans la rue ou à domicile, tout se joue avant l’arrivée des secours, dans les 10 premières minutes qui suivent l’arrêt cardiaque. La vie de la victime dépend donc des témoins éventuels de l’accident et de leur capacité à intervenir.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Le rôle d’un défibrillateur est de réanimer le cœur en cas d’arrêt cardiaque par l’envoi d’un choc électrique ou «défibrillation». C’est un appareil portable, avec une batterie, qui possède deux électrodes à placer sur la poitrine de la victime. 

Quelques consignes

Une personne est en arrêt cardio-respiratoire lorsqu’elle est inanimée, qu’elle ne répond pas aux stimulations, et qu’elle ne respire plus. En premier lieu, il faut : 

- Appeler les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 
- Installer la victime sur un plan dur, éviter les sols métalliques, les bouches d’égout
- Débuter une réanimation cardio-pulmonaire le plus rapidement possible jusqu’à     l’installation du DAE 

Libérations des voies aériennes supérieures
Bouche à bouche (2 insufflations) 
Massage cardiaque (30 compressions) 

Un DAE est très simple à utiliser, car comme son nom l’indique, tout est automatisé. Cet appareil est prévu pour être utilisé par un public non formé. Même si vous ne connaissez rien aux techniques de réanimation et à la défibrillation, vous êtes capable d’utiliser un DAE, l’appareil vous explique vocalement ce qu’il faut faire, étape par étape. Il suffit d’ouvrir l’appareil d’appuyer sur le bouton «  ON » et d’écouter les instructions. 

Une fois les électrodes en place, il analyse le rythme cardiaque de la victime et évalue si un choc doit être administré. Ce n’est pas vous qui décidez, c’est l’appareil. Si un choc a été envoyé, l’appareil peut vous demander de continuer les massages cardiaques et le bouche à bouche. Laissez les électrodes en place jusqu’à l’arrivée des secours, même si la victime a repris connaissance. 

A l’intérieur vous trouverez un kit avec ciseaux pour découper les vêtements si besoin, compresses pour sécher la peau de la victime, rasoir pour raser le thorax des victimes très poilues. 

En cas d’utilisation du DAE, le remettre en place et prévenir la mairie afin que le réassortiment en électrodes et petits matériel soit effectué en espérant que cela soit le plus rare possible.