[Aller au menu]

Rénover, recontruire et agrandir les écoles

Le nouveau visage des écoles Rosa Bonheur et Frédéric Chopin

En lien avec le projet de renouvellement urbain du Quartier de l’Avenir, l’école Rosa Bonheur va être profondément rénovée et agrandie, et la maternelle Frédéric Chopin entièrement reconstruite. Avec les équipements associatifs et de loisirs proches dont les travaux ont démarré en octobre, ce pôle éducatif contribue au renouveau du nord de la commune tout en répondant aux besoins des habitants. Le début des travaux de ce projet d’ampleur est prévu à l’été 2020. Les deux écoles définitives seront livrées pour la rentrée de septembre 2022.

L’école fait partie de notre cadre de la vie. Elle est fondamentale dans notre expérience du "vivre ensemble". Elle véhicule des valeurs, positives, bienveillantes. Elle participe à l’équilibre social, à une mixité apaisée. L’école Rosa Bonheur actuelle présente dans sa forme originale toutes les caractéristiques d’un hameau, très loin de l’image habituelle des établissements scolaires modernes souvent monoblocs. Elle évoque notamment les maisons basses des lotissements alentours (Coteaux, Pomme d’or, Chênaie). L'équipe d'architectes a souhaité conserver cet esprit.

Les quatre objectifs du projet architectural :

  •  Adapter l’existant sans le bouleverser en conservant des bâtiments, sans ajouter d’étage ni d'ascenseur (ce qui permet une meilleure accessibilité) ; en insérant des jardins en creux pour éclairer les circulations ; en proposant des continuités au niveau des toitures. 
  • Mettre en scène l’école sur le modèle du hameau, en protégeant les cours et les écoliers des nuisances de la rue, en conservant la tonalité verte actuelle et en intégrant différents batiments.
  • Déterminer des parcours intuitifs pour les élèves, des parcours identifiés pour le personnel (parking des professeurs), des parcours techniques dédiés pour l’entretien, les livraisons. Les écoles seront desservies par un parvis, couvert puis paysager, un espace d’attente et de rencontres séparant les flux (parents, élèves, visiteurs...).
  • Travailler les cours de récréation en favorisant la mixité et l'égalité filles garçons. Imaginer un phasage et un planning de chantier conçus pour limiter au maximum les nuisances.